La piscine naturelle, écologique et biologique : Infos, prix, guide et devis gratuits.

Dans la série de notre comparatif des types de piscines intéressons nous à un modèle appelé également piscine biologique, la piscine naturelle est une belle alternative à la piscine traditionnelle. Si auparavant on doit attendre les vacances ou prendre quelques jours de congé pour découvrir les merveilles de la nature, désormais il est possible de créer un petit bout de paradis au cœur de son jardin, en y installant une piscine naturelle. Comme cet équipement fait partie d’une piscine enterrée, force est de reconnaître que sa construction requiert un investissement assez colossal, aussi il s’avère judicieux de faire appel à des professionnels de piscine aussi bien pour le devis que pour l’installation. Vous pouvez déposer gratuitement une demande de devis piscine en ligne en cliquant ci-dessous:

3 Devis Gratuits et Sans Engagement

piscine naturelle écologique biologique
piscine naturelle écologique biologique

Zoom sur la piscine naturelle

Avant d’investir dans une piscine naturelle, il faudrait au moins savoir ses particularités et ses modes de fonctionnements. D’autant plus qu’il existe un nombre important de modèles de piscines actuelles. Et pour éviter toutes mauvaises surprises, il est toujours prudent de consulter différents piscinistes qualifiés pour le devis de la construction puisque bâtir une piscine n’est pas une décision à prendre à la hâte.

Piscine naturelle : une construction réputée écologique

Il s’agit d’une piscine « bio », car elle est censée être sans produit chimique. Certes, il n’existe pas de bassin 100 % biologique. Mais avec le mode de fonctionnement et de construction d’une piscine naturelle, force est quand même de reconnaître que ce modèle est écologique. L’eau de la piscine naturelle est toujours en mouvement, elle circule d’une façon artificielle. Construire une piscine écologique revient à améliorer l’oxygénation de ses eaux. Pour ce faire, la construction demande l’installation d’une pompe. Cette dernière permet la formation des cascades ou des ruisseaux artificiels pour rendre l’eau plus dynamique, chassant ainsi les substances chimiques et les particules susceptibles de dégrader la qualité de l’eau. En d’autres termes, le bassin de baignade utilise de l’eau ayant subi de régénération.

Aspect physique d’une piscine naturelle

Pour que la piscine écologique tienne toutes ses promesses que sont : confort, design authentique et aspect naturel, il doit se subdiviser en 3 zones bien distinctes. D’abord, elle doit être munie d’une zone de baignade ou basin de natation. Ce milieu est destiné aux plongées. Sur ce point, elle est assez vaste et dégagée puisqu’elle formera votre espace de baignade. Elle est dotée dans la plupart des cas d’un filtre à sable et d’une hutte de sédimentation pour maintenir l’eau en excellent état. Ensuite, la zone de plantation ou de lagunage. Comparant à la zone de baignade, celle-ci reste moins grande. Comme son nom le laisse deviner, cette partie est destinée à la plantation des plantes. Et ce, pour assurer l’assainissement et la filtration de l’eau du bassin. Le lagunage est en effet un système naturel d’assainissement assuré par des plantes nautiques ou des algues. Le troisième compartiment s’appelle « zone de régénération ». Bien que facultative, cette partie est toutefois recommandée pour parfaire le fonctionnement de votre piscine naturelle. Celle-ci optimise davantage l’authenticité et le charme de votre piscine biologique. La zone de régénération provoque en effet des cascades ou le débordement de l’eau, une technique qui permet l’aération et l’oxygénation de l’eau du bassin.

Tout savoir sur la construction d’une piscine naturelle

La piscine biologique fait partie d’une piscine enterrée, aussi sa construction ne peut pas se faire à la légère. Pour bénéficier d’une piscine écoresponsable, il serait toujours prudent de faire appel à un constructeur de piscine avéré. Les piscinistes qualifiés sauront également comment vous aider à choisir les plantes aquatiques idéales pour le maintien de l’écosystème de votre bassin.

Les démarches administratives à suivre

Vu que les piscines naturelles sont à enterrer au sol, celles-ci n’échapperont pas aux exigences juridiques en matière d’aménagements du territoire. Sa construction est assujettie à différentes taxes foncières au même titre que les piscines classiques. Avant de se lancer dans un tel projet, il est alors recommandé de se renseigner auprès des autorités compétentes. Le non-respect des démarches administratives pourrait même aboutir à un redressement fiscal, pouvant déboucher sur d’autres pénalités plus restrictives.

L’emplacement et la réalisation du terrassement de la piscine écologique

À l’instar de tous les autres modèles de piscines, l’emplacement d’une piscine naturelle nécessite une attention particulière. Encore une fois, cette construction ne doit pas se faire à la légère pour éviter toute perte de temps et de l’argent. Mais à la différence de ses homologues « piscines classiques », le modèle « bio », se montre un peu exigent. Si sa zone de baignade doit être exposée au soleil, le bassin de plantation requiert quant à lui de l’ombre, et ce, pour éviter la propagation des algues (due aux rayons ultra-violets). Après avoir défini l’endroit de votre piscine, vous pourrez ensuite procéder à la réalisation de son terrassement. Même si vous êtes un bon bricoleur, le mieux serait de vous faire aider par des constructeurs de piscine naturelle. Avec eux, vous serez sûr de la qualité des travaux et bénéficie d’un délai raisonnable de réalisation. Ensuite, commencez à creuser votre bassin. Pour ce faire, faites en sorte que la zone de lagunage soit un peu plus haute que la zone de baignade. Comme cette dernière accueille les plantes, l’eau dudit bassin ne doit pas être perturbée durant vos plongées. Il est même recommandé d’installer un mur de séparation entre les deux compartiments.

La mise en eau de la piscine écologique et la plantation du lagunage

Après mise au point du terrassement ainsi que la pose d’une membrane d’étanchéité, votre piscine écologique est prête à recevoir de l’eau. À la différence des autres types de piscines, le modèle « bio » doit se remplir avec de l’eau de pluie. Aussi, sa mise en eau nécessite plus de temps. Ensuite, plantez les plantes nécessaires à l’assainissement de l’eau de votre piscine. Loin d’être exhaustive, vous pouvez choisir le nénuphar jaune, la pesse d’eau ou encore la Sagittaire double.

Qu’en est-il du prix de la piscine naturelle ?

Vu son charme et son aspect imitation étang naturel, la piscine écologique a certainement un prix.  À titre estimatif, le bassin s’achète 10 à 20 % plus cher qu’une piscine aseptisée avec des substances chimiques. Le prix piscine naturelle biologique dépend ensuite de l’importance des travaux notamment les contraintes du terrain et les équipements nécessaire à la réalisation du bassin. Pour vous donner une idée, le tarif piscine naturelle de 100 m² requiert environ 30 000 euros. Mais, pour bénéficier d’un retour sur investissement rapide, le mieux serait de confier votre projet à un pisciniste qualifié, comme ce modèle de bassin requiert un certain budget, il faut qu’il dure dans le temps.

type de piscine naturelleTarif en € a partir de :
piscine naturelle et biologique ou piscine ecologique30 000

Ce n’est pas un pur hasard si la piscine naturelle faite de nombreux adeptes actuellement, elle favorise un environnement sain et rend son jardin exotique et original. Mais pour bénéficier de tous les avantages d’une piscine biologique, laissez-vous toujours conseiller par des professionnels de la piscine. Au moins, demandez quelques devis piscine gratuits pour le coût de votre installation en cliquant ci dessous:

 

 3 Devis Gratuits et Sans Engagement

Découvrir les autres guides

La piscine naturelle, écologique et biologique : Infos, prix, guide et devis gratuits.
5 (100%) 1 vote